Assemblées Générales

Année 2017

Compte rendu de l’AG 2017 AAPPMA Aiguebelette : Cliquez ici

Diaporama de l’AG 2017 : Cliquez ici

Année 2016

Compte rendu de l’A.G 2016 AAPPMA d’Aiguebelette

Compte rendu de l’AG extraordinaire du 24/092016

Année 2015

-> Le Compte rendu de l’Assemblée Générale 2015

-> Rapport du Responsable de la Pisciculture et la Gestion Piscicole

-> Rapport de l’inventaire Piscicole d’Octobre 2014 – ONEMA

Année 2012

Compte-rendu de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 15/09/2012

Environ 200 pêcheurs étaient présents, plus des représentants de la communauté de communes du lac d’Aiguebelette (CCLA) et des associations FAPLA et lac Emeraude.

L’assemblée générale débute par la présentation du projet de « bassin compétition » et des infrastructures associées en vue des championnats du monde d’aviron 2015 ainsi que leur devenir.

Un point technique détaillé a été fait sur plan en vidéo projection concernant la globalité de ce bassin, les zones de départ et d’arrivée (nombres et emplacements des corps morts, câbles d’ancrage, point de passage pour la circulation, impact sur les frayères etc.), les zones d’échauffement et la « plate-forme des 1000m ».

Après les éléments techniques, les conditions d’utilisation de ce bassin et les contraintes pour les utilisateurs du lac ont été abordées notamment après les championnats du monde.

En l’état actuel des choses il est prévu d’utiliser ce « bassin » pour toutes les compétitions d’aviron après ces championnats.

Le règlement du lac actuel autorise 13 jours de compétition d’aviron par an avec une installation du nouveau bassin 7 jours avant une rencontre et un démontage 7 jours après. Soit une quinzaine de jours d’occupation par compétition.

Le bassin actuel en partant de Nances est maintenu et servira pour l’entrainement et la pratique quotidienne.

Suite à cette présentation les adhérents s’expriment, voici la synthèse des multiples interventions :

Les pêcheurs jugent inacceptable la présence massive (plusieurs centaines de mètres) et permanente des câbles immergés et de corps mort de plusieurs tonnes notamment en zone de départ, conduisant à condamner une zone naturelle parmi les plus propices à la reproduction naturelle de tous types de poissons, sacrifiant ainsi plusieurs années de gestion piscicole et environnementale.

La taille et l’emplacement de ce bassin coupant le lac en deux en entravant fortement la libre circulation et condamnant de vastes zones de pêche sont également très mal perçus.

La possibilité de mise en place d’une « plateforme des 1000m » fixe et permanente a suscité un vif mécontentement, celle-ci nécessitant également plusieurs centaines de mètres de câbles immergés pour son maintien.

Un seul point de passage de 20m de largeur situé en zone de départ permettant de traverser le lac est jugé insuffisant. Ce nouveau bassin cloisonnant plusieurs ports et campings notamment au Nord, obligerait donc les bateaux à parcourir plusieurs kilomètres à chaque compétition pour franchir ce bassin.

La création de ce nouveau bassin de 2000m de longueur scindant le lac en deux, son utilisation pour toutes les compétitions d’aviron après les championnats du monde, la destruction de zones naturelles et de frayères laissent le sentiment aux pêcheurs qui contribuent à l’économie et à la vie locale de manière importante en gérant le milieu aquatique, en promouvant le tourisme pêche, en s’acquittant du droit de navigation, du paiement des baux de pêche, des locations d’emplacement des bateaux, d’être floués et qu’il existe une volonté manifeste de dédier le lac d’Aiguebelette à la pratique de l’aviron au détriment de tous les autres utilisateurs et de l’environnement.

Les représentants de la FAPLA et Lac Emeraude prennent la parole en affirmant leur soutien aux pêcheurs et en exprimant également leurs revendications au sujet d’infrastructures démontables et respectueuses de l’environnement. L’assemblée générale exprime sa solidarité et son appui aux demandes de la FAPLA et Lac Emeraude.
A la fin de cette assemblée, les adhérents de l’AAPPMA d’Aiguebelette votent pour un démantèlement complet de ce nouveau bassin après les championnats du monde d’aviron en 2015.

La CCLA, gestionnaire du lac, par l’intermédiaire de son Président a signifié soutenir les pêcheurs et comprendre leurs inquiétudes concernant ce nouveau bassin et son utilisation suite aux championnats du monde. Il a rappelé que les installations étaient du fait du conseil général et que la CCLA n’était pas partie prenante dans cette affaire.
Dans cette perspective, il soumettra au vote du conseil d’administration de la CCLA le démantèlement complet de ce bassin utilisé pour les championnats du monde de 2015 après l’évènement et un retour aux installations existantes actuellement pour la pratique de l’aviron.

Plus que jamais l’AAPPMA d’Aiguebelette, la FAPLA et lac Emeraude et leurs adhérents comptent sur le soutien affirmé des élus locaux afin que leurs revendications soient entendues et que l’environnement soit préservé pour le bien de tous.